J'aime... je n'aime pas

Publié le

F1000015.JPG

 J'aime...pêle-mêle,

 les jardins de Bagatelle, le musée carnavalet, la littérature internationale, le cinéma, la peinture, l'architecture ancienne, flâner le nez en l'air, les enfants, les chats, les chiens, Puccini et Bellini, la poésie et les coups de gueule de Léo Ferré, Brassens, Brel, Michel Corringe et quelques autres, relire entre les lignes Raymond Roussel, Alfred Jarry, Maurice Leblanc, Gaston Leroux et Georges Perec, les premiers livres de Richard Bach, ceux de John Steinbeck, de JL.Borgès, de Dostoievski,Emerson, Thoreau et bien d'autres...les films français et américains des années 50 et 60, le chocolat, le café, la pâtisserie - nul n'est parfait - les alcools distillés... à dose homéopathique, les pâtes, les mirabelles, les gens qui ne se prennent pas au sérieux, ceux qui se posent des questions, ceux chez qui il subsiste un peu d'humanité, l'esprit et le sens de l'humour...

Je n'aime pas... toujours pêle-mêle,

L'architecture moderne et les matériaux contemporains, l'art contemporain, le centre Pompidou, le cinéma français actuel, la littérature actuelle, le capitalisme sauvage se parant du masque de la mondialisation, le consumérisme érigé en règle de vie, les hommes et femmes politiques, leurs discours, leurs petites combines, le racisme, l'antijudaïsme, l'antisémitisme, l'ostracisme, les individus qui rampent, ceux qui vivent couchés, tout ce qui est "people", la télé-réalité, la télé poubelle, le népotisme et ceux qui en profitent, la promotion médiatique de nullités qui viennent paraître et n'ont rien à dire, les pseudo experts qui ne le sont pas, les diplômés incultes, la manipulation par le sport, le chauvinisme, l'esprit de corps... un corps qui manque d'esprit, les cyniques, la publicité qui hurle, la publicité tout court, les fanatiques religieux... toutes tendances confondues, les religions structurées fondées sur des mensonges éhontés, ceux qui les propagent et prennent leurs ouailles pour des... andouilles, les pseudo initiés, ceux qui confondent religion et superstition avec spiritualité, ceux qui vendent de l'ésotérisme de pacotille aux gogos,les marchands du Temple, le charity-business et ceux qui en vivent plutôt bien au détriment des nécessiteux, la loi à deux vitesses et ceux qui l'appliquent ainsi, les pontifes pontifiants, ceux qui exploitent leur prochain, le Medef et les tartufes qui en font partie, les industriels qui saccagent la planète et ceux qui les cautionnent, ceux qui expliquent tout par la psychanalyse...

Commenter cet article