A la une ces jours-ci

Publié le par Lydia Khaitzine

A la une ces jours-ci

Le mystère du visage de la Joconde pourrait enfin être résolu. Du moins c'est ce qu'affirme une étude scientifique publiée vendredi dans Scientific Report.

Suite à cette info, nous vous informons que " La Joconde " Histoire, Enigme et Secrets de Richard Khaitzine est toujours en vente aux Editions Le Mercure Dauphinois.
www.lemercuredauphinois.fr

Résumé
Paris, le 23 août 1911. Un odieux kidnapping fait la une des journaux. La victime ? La femme la plus célèbre du monde MONA LISA... La JOCONDE ! La presse s'en donne à cœur joie. Il y a même des petits malins qui ironisent, prétendant que c'est un' coup d'Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur inventé par l'écrivain Maurice Leblanc. Ce dernier avait imaginé, deux ans auparavant, que son héros dérobait la célèbre toile et l'entreposait dans l'Aiguille creuse d'Etretat. Prescience ou coïncidence ? Coïncidence sans doute, mais il n'en reste pas moins vrai que les romans de Maurice Leblanc recèlent de troublantes confidences, à la fois historiques, et artistiques. En janvier 1914, la Joconde est restituée au Louvre et les visiteurs peuvent, de nouveau, venir admirer la toile la plus célèbre du monde. Mais qui dira le pourquoi d'une telle popularité ? Quel est le secret de Mona Lisa et pourquoi sourit-elle de façon si énigmatique ? Qui fut le modèle de Leonardo da Vinci ? S'agit-il d'une femme, d'un homme ou d'une allégorie? Découvrir les réponses à ces questions nécessite de se plonger dans l'histoire de l'Italie du XVe siècle. L'auteur, Richard Khaitzine, dont les travaux relatifs, notamment, à l'œuvre de Toulouse-Lautrec, sont reconnus, vous invite à un périple fascinant au sein de la société des Humanistes de la Renaissance, qui vous mènera de la cour fastueuse de Laurent le Magnifique au milieu feutré des érudits, occupés â rédiger ce qui va devenir le plus beau livre imprimé à cette époque. Vous découvrirez comment l'amour désespéré et malheureux de Laurent de Médicis pour la belle Lucrezia Donati donna naissance à Roméo et Juliette et les liens qui unissent la pièce de Shakespeare à la toile de Leonardo. Quant à la conclusion inattendue de cette aventure humaine, hors du commun, elle réside dans le portrait de la JOCONDE, à l'énigmatique sourire, véritable joyau de l'art narquois, héritier de l'esprit des Grecs anciens, et synonyme de fine plaisanterie, destiné à voiler le nom véritable de la...

Commenter cet article

Franck Balmary 02/06/2017 19:14

Super! Je ne le connaissais pas celui-là.
Pfff… je crois qu'on en a encore pour qq bonnes paires d'années à s'imprégner de ce travail colossal.
Mais c'est ça qui en fait tout le sel…